Gastronomie

Les produits que nous vous proposons au petit déjeuner (confitures, gateaux, miels, charcuteries, fromages,...), à la table d'hôtes (apéritifs, sirops, vins, viandes, légumes, fromages, desserts,...) ainsi que pour les plateaux repas (bières, vins, charcuteries, potages, fromages, desserts,...) sont issus de producteurs locaux ou de notre jardin et verger.

 

Vous trouverez ci-dessous un aperçu des principaux. Certains sont à la vente dans notre établissement: Renseignez-vous !

 

Les plats élaborés par nos soins sont réalisés d'après des recettes dont vous trouverez un cahier à votre disposition dans notre établissement.

 

Les Boissons Locales

 

- Sirops Rième

 

Ces sirops sont fabriqués à Morteau dans la plus pure tradition depuis 1921. Des parfums classiques (cassis, framboise, pomme, cerise, banane,...) ou plus originaux (mûre, sapin, gentiane, myrtille, mirabelle, caramel, groseille, violette, rose,...) sont proposés.

 

- La Bière du Village : La Chargeoise (d'après site internet de la Brasserie de la Rente Rouge)

 

Des bières douces, fortes, amères, maltées, houblonnées, sans aucun additif, clarifiant, extrait de malt ou autres : simplement de l’eau, du malt, des céréales, du houblon, des levures, et ajout de sucre pour la refermentation en bouteilles.

L'installation de la Brasserie permet de brasser 600 litres de Chargeoise par brassin. Entre brassage, fermentation, garde et refermentation en bouteilles, il faut au minimum 2 mois avant que la bière ne soit commercialisée.

 

La Chargeoise Blonde

Première bière lancée par la Brasserie de la Rente Rouge, la Chargeoise Blonde est une bière douce à teneur en alcool à 4,8 %

La Chargeoise Ambrée

Couleur cuivrée pour l'ambrée qui se veut être une douceur maltée aromatique à teneur en alcool également à 4,8 %

La Chargeoise Brune

Biere quasi noire aux reflets acajoux, assez sec et légèrement amer, à teneur en alcool à 7 % .

 

- Les Vins de Charcenne – Vignoble Guillaume

 

Un peu d’histoire pour mieux comprendre l’origine de ces vins de Franche-Comté :

Au XIe siècle et jusqu’à la Révolution, les archevêques de Besançon établissent leur autorité sur le vignoble de Gy et de Charcenne en construisant l’imposant château de Gy. Charcenne va vivre durant des siècles au rythme de la vigne à travers les guerres et les invasions. Mais cette période faste ne va pas durer. Dans les années 1853-1854, le choléra décime une partie de la population; ce fléau est suivi par l’invasion du phylloxéra. En l’espace de quelques années, les vignes disparaissent.

C’est ainsi que sont nées les pépinières Guillaume. En 1895. Albert et Modeste Guillaume commencent le greffage de la vigne et la pépinière viticole. Depuis, ces deux activités se font en synergie : «Nos vignes, explique Xavier Guillaume, nous permettent de faire des vins, des expérimentations et sont une source importante de matière première pour le greffage de nos plants de vigne ». La famille Guillaume fabrique alors le « greffé-soudé » : « Avec un porte greffe, un morceau de sarment de vigne américaine qui résiste au phylloxera et un greffon provenant d’une variété de raisin européen » (viti vinefera). Ce croisement adapté va faire de la maison Guillaume le 3ème producteur mondial de greffon avec 15,5 millions d’assemblage de plants de vigne par an.

Aujourd’hui, le vignoble Guillaume compte 33 hectares de vigne et produit 250.000 bouteilles de vins de Pays de Franche-Comté par an vinifiées de manière classique.

 

Les cépages principaux sont en blanc, le chardonnay et le gewurtztraminer, en rouge, le pinot noir et le merlot et le rosé qui est un assemblage de pinot et de gamay.

 

- Les Apéritifs Locaux

 

Ratafia de Bourgogne

Le Ratafia de Bourgogne résulte de l'ajout de Fine de Bourgogne au mout de Chardonnay d’appellation Bourgogne. Cette opération appelée "mutage" consiste à bloquer la fermentation du jus de raisin qui vient de démarrer, par l'ajout de la bonne proportion de Fine de Bourgogne. Tout le pouvoir sucrant et aromatique du Chardonnay de Bourgogne est gardé. Le mélange ainsi obtenu est mis à vieillir en foudres de chêne centenaires qui, grâce à l’ancienneté des bois, assurent au Ratafia de Bourgogne une typicité fruitée bien équilibrée. La maturation dure de 18 à 24 mois et, pendant ce temps, le mélange va lentement respirer à travers le bois pour devenir un apéritif rond et moelleux.

 

Le Macvin du Jura

Le Macvin du Jura résulte du "mutage" du jus de raisin de cépage Chardonnay avant fermentation au vieux marc du Jura. Le mélange ainsi obtenu est élevé 24 mois en fûts de chêne.

 

Le Guignolet Kirsch de Fougerolles

Boisson apéritive issue de la macération de cerises dans l’alcool dont 10% de kirsch et sucre.

 

Les Fromages Régionaux

 

Le Comté d'affinage 10-12 mois,

Le Cacouyard (fromage à pâte molle de style Reblochon, frotté à la liqueur de noix),

La Cancoillotte (nature ou à l'ail)

 

Les Charcuteries Locales

 

Le Saucisson sec (établissement BOHLEY à Champlitte: élevage familial à la ferme, de la naissance à la transformation),

La saucisse de MORTEAU.

 

Les "Douceurs" maisons et régionales

 

Les confitures maison d'Angélique (abricot, banane-kiwi, clémentine, tomate verte du jardin, fraise au gamay, gelée de coing du jardin, poire à la vanille, gelée d'orange,...)

Les gâteaux maison d’Angélique (cake aux épices, petit duc de Conflandey, cake curcuma-citron, moelleux au chocolat, pain d'épices, cake aux poires et anis vert,...)

Le miel de Franche Comté (acacia, forêt, printemps, tilleul,...)

Les Biscuits de Montbozon (l’histoire dit que le cuisinier particulier de Louis XVI après la révolution a fui la cour pour se réfugier dans les contrées lointaines. Ses pas l’amenèrent à Montbozon où il descendit à l’hôtel de la Croix d’Or que tenait la famille Lanternier. Pour les remercier de l’avoir hébergé, il apprit à ses hôtes le secret d’un dessert qu’appréciait particulièrement le couple royal et qui devint le biscuit de Montbozon.)

Les Gourmandises de Montbozon (délicates petites meringues parfumées au café ou à l’orange).

Les Nonettes de Dijon (pain d'épices fourré à l'orange, au cassis ou à la framboise)

Les Griottines de Fougerolles (griottes sauvages à la liqueur et au kirsch à teneur en alcool à 15%)


 

wifi

              

gite-de-france

    

    

    

 

ContactPlan du siteMentions légales
© 2016-2018 Le Moulin à épices • Tous droits réservés • Réalisation : Jordel Médias